Dimanche 8 décembre 2019
Dimanche 8 décembre 2019
Samedi 14 décembre 2019, 14h00
Vendredi 27 décembre, 16h30
Vendredi 27 décembre, 20h30
Une mission pour chacun au service de tous
Chaque dimanche
2ème dimanche de chaque mois
3ème dimanche de chaque mois

20/02/2016

LE BILLET DE JEAN-PHILIPPE

LA SAINT BLAISE, UNE TRADITION INCONTOURNABLE

Si les origines de cette tradition restent floues et controversées, sa commémoration reste une réalité bien ancrée. On prête à Saint Blaise de nombreux honneurs dont celui des agriculteurs et des métiers de la ferme. 
Dans notre région, la célébration de la Saint Blaise a été remise au goût du jour dans les années 1960 ; c’est désormais une tradition intergénérationnelle bien ancrée qui permet rassembler tous les villageois qui souhaitent participer et partager ensemble un moment de convivialité.



A chaque célébration, sont élus deux à quatre « Blaises » ou « Blaisettes » chargés de l’organisation et des invitations pour l’année suivante.

Le programme est bien défini : un repas chaleureux le samedi à midi et une messe le dimanche matin.

En 2016, il se trouve que la Saint Blaise est fêtée le 6 février pour les trois communes de Lamure, Grandris et Chambiost Allières.

Le repas de Lamure à eu lieu au restaurant Fougera, celui de Grandris à l'Odysée, et celui de Chambost-Allières au restaurant du Lozet.

Le Blaises et Blaisettes ont été désignés pour 2017 : pour Chambost-Allières, Jean-Marc Argoud et Gérard Antoine. Pour Lamure, Christine Desflaches, Annie Panel, Alexandre Palluaut, Roger Jomard, et pour Grandris, Paul Desbat, Christian Mellet, Valérie Charpentier et Suzanne Matteï.





Légendes photos :

Blaises Grandris : A Grandris, les Blaises 2016, en tenue d'époque, ont rassemblé près de 85 convives. de Grauche à droire : Philippe Chapentier, Dominique Beal, Marie-José Macel et David Delhomme.

Blaises Chambost-Allières : Ce sont plus de 80 convives qui ont été invités par les deux Blaisettes 2016 : Marie-Claire Dumord et Arlette Bonnet.

Article de Jean-Philippe REGNAT pour le Patriote Beaujolais février 2016.