1er septembre 2018
Chaque dimanche
2ème dimanche de chaque mois
3ème dimanche de chaque mois

12/05/2016

LE BILLET DE JEAN-PHILIPPE

Baptême Caserne Martin 01

INAUGURATION DE LA CASERNE MARTIN

Ce samedi 7 mai, le groupement de gendarmerie départementale du Rhône et la brigade territoriale de gendarmerie de Lamure-sur-Azergues et la municipalité organisaient le baptême de la brigade de gendarmerie de Lamure-sur-Azergues qui prendra le nom de "Caserne gendarme Martin" en souvenir de l'héroïsme de ce modeste gendarme, mort pour la France en mai 1945. Cette cérémonie émouvante présidée par Bernard Rossier, maire de la commune de Lamure et Didier Wioland patron du
groupement de gendarmerie du Rhône s'est déroulée en présence de Michel Mercier, Sénateur président de la COR, de nombreux cadres et fonctionnaires de la gendarmerie, des élus locaux, d'une représentation du corps de sapeurs pompiers, d'anciens combattants et des membres de la famille du gendarme Martin.
Didier Violand a tenu à rappeler l'importance de l'action de la gendarmerie dans un environnement difficile qui a vu le nombre d'interventions croitre fortement depuis ces dernières années mais également le nombre de violences faites aux forces publiques dans le cadre de leurs missions de service public.
La prise de parole du petit fils du gendarme Martin a suscité une émotion particulière, lors de l'hommage qu'il a rendu a son grand 'père et plus généralement au corps de gendarmerie.

La manifestation officielle s'est prolongée à la salle pluraliste de la commune où le public était invité à la projection du film documentaire de Michel Vionnet sur la résistance en haute vallée d'Azergues, en présence d'anciens résistants, anciens combattants, membres de la famille du gendarme Martin et de personnalités dans l'objectif de ne pas oublier et de transmettre la mémoire de ces événements.


Le gendarme Martin, héros de la résistance à Lamure-sur-Azergues

Le gendarme Martin, résistant dans les FTP au maquis Desthieux, intégré à la brigade de Lamure-sur-Azergues informait régulièrement la résistance sur les mouvements de troupe ennemies. Le 11 décembre 1943, après avoir prévenu les maquis basés sur Saint-Nizier et Saint-Bonnet-Le-Troncy de l'arrivée imminente des troupes nazies, il est arrêté, à titre de représailles en compagnie d'une dizaine de civils de Saint-Nizier et Saint-Bonnet-le-Troncy. Il sera déporté aux camps de concentration de Buchenwald puis de Flossenburg où il sera assassiné par les SS en mai 1945.
Sa femme et ses enfants, scolarisés à l'école de Lamure, ne le reverront jamais.
Les autres gendarmes de Lamure participeront à la libération de la vallée d'Azergues qui sera pratiquement définitive dès juillet 1944.


Article de Jean-Philippe REGNAT


Légende photo :
  • Baptême Caserne Martin 01 : La plaque portant le nom de la nouvelle caserne a été dévoilée par les personnalités présentes à cette émouvante cérémonie
  • Baptême Caserne Martin 09 : Une cérémonie émouvante présidée par Bernard Rossier, maire de la commune de Lamure et Didier Wioland en présence d'une foule venue nombreuse
Baptême Caserne Martin 09