Chaque dimanche
2ème dimanche de chaque mois
3ème dimanche de chaque mois

12/01/2018

LE BILLET DE JEAN-PHILIPPE : CHAMBOST-ALLIÈRES

ALAIN CHARNAY, UN HÉROS ORDINAIRE

En 2005, l’épouse d’Alain Charnay découvre qu’elle est atteinte d’une leucémie très agressive. Les moyens classiques comme les traitements à base de chimiothérapie et radio thérapie restent peu efficaces et ne permettent une rémission que dans 10 % des cas. Seule une greffe de moelle osseuse permet d’espérer des chances de guérison 3 à 4 fois supérieures aux moyens classiques. La difficulté des greffes osseuses est de trouver un donneur compatible éventuellement dans la famille ou encore parmi un fichier international de donneurs volontaires. Trouver un donneur compatible reste malgré tout très compliqué.

Faute de donneur compatible, l’épouse d’Alain Charnay n’a pas pu bénéficier d’une éventuelle greffe et la leucémie l’a emporté en 2007.

Pendant cette longue période, Alain et quelques proches, ont décidé de s’inscrire au fichier international des donneurs de moelle. Cette démarche est simple ; il suffit de s'inscrire sur un registre de donneurs volontaires et de définir son groupe tissulaire par une prise de sang.

10 ans plus tard, alors que tout cela commençait à s’estomper doucement dans la mémoire d’Alain Charnay, il est contacté par l’EFS (Etablissement Français du Sang) qui l’informe de son éventuelle compatibilité avec un malade en attente de greffe. A partir de cet instant tout va très vite : prise de sang, examens divers et programmation du prélèvement.

Mais quelle ne fut pas la surprise d’Alain, ce 22 décembre, lorsqu’il est contacté par l’hôpital qui lui transmet un courrier de remerciement de la part du receveur anonyme, bien entendu, qui a bénéficié d’une greffe en mai dernier.

Pour Alain Charnay, l’émotion est à son comble, il a par une simple démarche humanitaire, modifié le cours d’une vie, et peut-être, redonné la vie…. Il nous précise avec un peu de fierté et beaucoup de modestie : « C’est sans doute mon plus beau Noël ; par un simple geste que je considère comme naturel, j’ai peut-être sauvé la vie d’un inconnu. C’est un grand bonheur de participer à une telle aventure extraordinaire. Je ne peux qu’encourager tout un chacun à s’inscrire sur le fichier de donneurs apportant ainsi un peu d’espoir à tant de malades en grande détresse ».

  • En France, près de 200 000 personnes sont inscrites au registre des donneurs de moelle osseuse. Deux mille Français sont en attente de ce traitement pour avoir une chance de vaincre leurs maladies graves du sang ou leurs déficits immunitaires d'origine génétique. Les fichiers sont interconnectés à travers le monde: plus de 18 millions de donneurs sont recensés en tout, essentiellement dans les pays occidentaux. Trouver un donneur compatible reste malgré tout compliqué. 
  • Il existe deux méthodes de prélèvement : le prélèvement intra-osseux sous anesthésie totale, la moelle est alors aspirée dans des seringues au niveau de l'os du bassin sous anesthésie générale) ou le prélèvement par aphérèse, moins lourd et sans anesthésie générale ni hospitalisation, qui consiste à recueillir les cellules de la moelle osseuse dans le sang. 
Informations sur le site : www.dondemoelleosseuse.fr

Article de Jean-Philippe REGNAT
  • Légende photo : Alain Charnay a été totalement pris en charge par les équipes efficaces de l’EFS